Jour 10: Le repos du cycliste

Je pars vers 6:30 de Santiago, je n’aime pas les grandes villes!!! Je préfère les petites villes!

Je retrouve la mer merveilleuse après 20 km. Je longe la côte sud c’est magnifique! Je m’arrête pour une petite baignade privée!

Les vagues sont fortes, je ne me baigne pas trop longtemps.

Et vlan! Une crevaison! J’ai compris que j’éprouve souvent des problèmes lorsque je m’arrête près de la mer car il y a des cactus, des épines et d’autres sources menaçantes pour le caoutchouc présent dans mes pneux! Ce n’est pas grave! Je suis rendu un spécialiste socialiste.

J’ai la chance de voir l’endroit que j’aimerais visiter lors de mes derniers jours!

Je rencontre trois jeunes hommes sympathiques avec qui je discute des relations conjugales. J’apprends de nouveaux mots et expressions.

J’arrive enfin, après 64 km, à l’hôtel Sierra el mar. J’étais supposé rencontrer des amis de Gatineau, mais je suis arrivé deux jours trop tard. 

C’est un hôtel tout inclus, je rencontre beaucoup de québécois. Cela fait du bien de parler français un peu. 

Je rencontre Pierre et Martine et par un hasard incroyable, j’apprends que c’était la l’anniversaire à Martine la veille comme moi!

Je rencontre Catherine et Sergio qui me parle de son dispositif pour transformer un vélo ordinaire en vélo électrique. Une solution développée à Montréal.

Serge l’aventurier. Line et Marie-Josée et toute une ribambelle de gens.

Le site est très beau.

Je passe du bon temps. Je mange enfin!!!

La vie c’est comme un livre qu’on découvre une page après l’autre.

David Beauchesne

www.fast123.ca