Jour 12: San Juan del sur

Je me lève encore très tôt un peu après les poules et les coqs. Je vois la barque de Fernand.

Si vous désirez comprendre à quoi je fais allusion, prenez quelques minutes pour écouter cette superbe chanson d’Alexandre Poulin.

La vue de la plage est encore merveilleuse.

Le déjeuner préparé par Maria est très bon. Il est composé de « Gallo Pinto » c’est-à-dire du riz avec des frioles, du fromage salé, des bananes plantains, une banane sucrée et deux oeufs.

Voici Maria et son mari Luis.

J’en profite pour poser des questions sur l’approvisionnement en eau potable dans ce coin très reculé.

Tout d’abord, il faut savoir qu’il y a trois sources possibles.

1. Le puits

Cette eau n’est pas potable, mais sert à faire « flusher » la toilette avec un sceau.

2. Réservoir noir

L’eau qui est dans un réservoir noir d’une capacité de 1100 litres n’est pas potable. Ce dernier est rempli par un gros camion citerne gratuitement. Le principal usage de cette eau permet de laver le linge, les planchers ou prendre une douche avec un sceau.

3. Le reservoir blanc

L’eau qui est dans un réservoir blanc d’une capacité de 1100 litres est potable. Maria et Luis doivent débourser 400 cordobas (16$ Cad) pour le faire remplir d’eau potable par un camion citerne.

Luis a achetė plusieurs congélateur défectueux pour les utiliser comme réservoirs supplémentaires. Un congélateur usagé coûte environ 250 Cordobas (10$ Cad).

Quand vous vous brosserez les dents, pensez-y ?

Un superbe perroquet monologue sans cesse…

Je profite de l’océan toute la matinée. Pour voir le vidéo cliquez sur ce lien.

https://youtu.be/-hZ1H6U8OVg

En après-midi, je reprends la route vers San Juan del sur.

C’est une station balnéaire très populaire ici.

C’est un endroit où vous pouvez trouver de tout. J’ai loué une chambre très propre avec une douche pour 15$ Usd.

Voici une vue de la statue de Jésus géante qui surplombe la baie.

L’église est très jolie avec le décor du temps des fêtes.

J’en profite pour aller me recueillir quelques instants à l’église.

Finalement, je me dirige vers le spectacle du soir.

Vous pouvez apercevoir l’immense statue de Jésus qui a l’air minuscule devant tant de beauté.

C’était mon dernier spectacle de ce voyage, c’était émouvant!

Demain, je serai au Costa Rica et j’aurai dans mes pensées tous les bons moments passés dans ce merveilleux pays qui est le Nicaragua.

Un sourire ne coûte rien, souriez!

David Beauchesne

http://www.fast123.ca