Jour 23: Guanabo

J’ai passé  une superbe nuit. J’ai dormi onze heure sans aller au petit coin. Est- ce la définition du bonheur? Wow! J’imagine que j’étais fatigué ou ma vessie est guérie…

Bon ok docteur, je vais arrêter de vous parler de ma vessie.

J’ai découvert la vie matinale de Matanzas. C’était frisquet. La température est beaucoup plus fraîche que lors de mon dernier voyage cet été. Un bon petit café à 5 cents pour commencer la journée, quoi de mieux?

Je revois le parc central et je reprends une photo de Marti et de la libération.

Je me promène dans les rues pour trouver quelque chose à manger. Il faut être observateur. Je vois des gens manger des sandwiches, mais je ne trouve pas le vendeur. Je demande aux gens et ils me disent que c’est le gars en moto qui vends cela dans sa chaudière blanche.

Je visite un peu plus loin une jolie église.

L’intérieur est magnifique.

La crèche est d’une vraie beauté.

Je marche et je marche. Je mange les meilleurs Churros de Cuba…miam.

Vers 10:00 je prends la route. C’est une très belle température.

C’est une route très sécuritaire. C’est la via Blanca. Il y a 4 voies. Les paysages sont très beaux.

Je rencontre une petite madame qui marche seule sur la route et je décide de lui donner un chandail Fast123 et un drapeau du Canada. Elle est tellement contente. Ce fût une très belle rencontre. On se dit adieu…

Je passe devant la playa Jibacoa, un lieu suggéré par mes amis de Montréal: Pat et Jo. C’est très beau. Je vais voir le prix des chambres pour une nuit dans un superbe hôtel 4 étoiles, mais c’est tellement cher. Il en coûte 200$ Usd pour une nuit. Je vais laisser faire!!!

Je parle au gardien de l’hôtel et il me suggère un petit endroit beaucoup moins cher, mais je décide de continuer à pédaler vers une autre ville. Voici un petit cadeau pour ce sympathique homme. Un drapeau du Québec.

Par la suite, quelques kilomètres plus loin, je rencontre un allemand qui va passer deux mois en vélo. Il est sympathique et me conseille des endroits à visiter.

Je fais un petit arrêt à la plage, mais je trempe seulement mes pieds. Le vent est suffisant pour me rafraîchir.

J’approche de la Havane et en plus ce panneau me rappelle mon âge.

J’arrive enfin à Guanabo, après avoir pédalé pendant 4 heures et 54 minutes sur une distance de 88 km.

Heureusement que le vent me pousse dans le dos. Je me trouve un petit endroit pour dormir, c’est sur la 472 ième rue. Une suggestion de mon hôte de la veille. J’essaie de négocier le prix, mais c’est impossible, car elle doit payer une commission pour la référence. Elle m’offre néanmoins un vrai bon souper du homard avec du riz. Elle va aussi me faire un déjeuner demain matin. C’est quand même pas cher un déjeuner, une chambre et du homard pour 30 Cuc.

Belle journée remplie.

Je me couche vers 21:00. Mon lit m’appelle!

Buenas Noches

David Beauchesne

Www.fast123.ca

Pour me suivre sur Facebook