Jour 24: La Havane la magnifique.

Je me lève vers 6:30 après une bonne nuit. Hier, lorsque j’étais étendu sur la plage, mes cuisses m’ont lancé un message avec de vilaines crampes. J’ai peut-être poussé mon corps trop vite dans de grandes distances. Mon corps doit s’habituer tranquillement.

Je me promène dans les rues de Guanamo et j’aperçois un super spécial sur le porc. J’ai décidé de prendre une photo souvenir. Toujours intéressant de voir cela… Cela démontre l’importance de bien faire cuire la viande avant de la consommer.

Après cette belle petite marche je retourne à ma chambre pour préparer mes bagages et prendre mon petit déjeuner.

Je reprends la route vers la Havane. C’est agréable de rouler avec de la musique plein les oreilles. Tout va bien, la route est belle.

Je fais la découverte d’un stade qui semble déserté.

Le stade est dans un état lamentable, mais des athlètes sont à l’entraînement.

Après cette visite je me dirige vers les fortoresse  et j’aperçois la ville au loin. J’emprunte un petit chemin sur le bord de la mer. C’est génial.

La vue de la ville est magnifique. Dans la baie il y a un tunnel qui permet aux véhicules de se rendre au centre de la ville rapidement. Malheureusement, le tunnel n’est pas accessible aux vélos et aux piétons. Je dois donc faire un grand détour, mais cela ne me dérange pas, car je vais découvrir de nouveaux lieux.

Je visite un musée à ciel ouvert de vestiges de la crise des missiles en octobre 1962 qui impliquait l’ancienne URSS qui avait installé des missiles sur l’île de Cuba pouvant atteindre les principales villes des États-Unis.

Le crise avait duré 13 jours. Le conflit s’est soldé par le retrait des missiles à Cuba en échange des missiles situés en Turquie pointés sur les  villes soviétiques par les américains.

Une crise qui a faillit déclencher la troisième guerre mondiale. 

Je visite ensuite une statue géante de Jesus.

Ensuite une petite pause avec un excellent sandwich au jambon et fromage pour 20 Cup (1$ Cad) et un petit rafraîchissement à 3 Cup (0,15$ Cad)

Je roule et je roule pour rejoindre la Havane et j’en profite pour manger une bonne crème glacée à 3 Cup  (0,15$ Cad). Il fait chaud…

Je me laisse également tenter par un épi de maïs avec du beurre, sel et sauce piquante pour 10 Cup  (0,50$ Cad)

Je décide ensuite de changer de l’argent. J’échange 600$ canadiens.

  • Soit 454 CUC (pesos convertibles)
  • Ou 10 896 Cup (pesos cubains)

Le taux de change est beaucoup plus avantageux que lors de mon premier échange à l’aéroport.

Un petit rappel 1$ Usd = 1 Cuc = 24 Cup

Dans la rue les deux systèmes cohabitent. Pour manger dans la rue les prix sont indiqués en Cup. On trouve facilement des hamburger à 8 cup (0,40$ Cad) dans les rues de la Havane.

Je disais à l’allemand que j’ai rencontré hier que je mangeais souvent des pizzas à 20 Cup ou même parfois 5 Cup. Lui de me répondre qu’il avait payé 22 CUC, il a donc payé sa pizza 26 fois plus chère que la mienne. Il faut choisir le bon resto selon votre budget.

Je vois souvent des logements gigantesques, je me demande combien de milliers de personnes habitent dans ces édifices.

J’arrive enfin dans la Habana Vieja. Les rues sont étroites, la vie est omniprésente, les enfants jouent dans les rues. Les bâtiments coloniaux sont magnifiques et parfois en décrépitude.

Il y a de la construction partout.

Cet échafaudage me fait penser à François Landry.

Je visite la maison natale de José Marti.

Certains immeubles sont impressionnants.

Voici le Capitolio.

La Malecon c’est à la route sur le bord de la mer.

Je revois la forteresse de ce matin, mais cette fois de l’autre coté de la baie.

Voici le début du coucher de soleil.

Je suis très heureux de me promener dans cette magnifique ville.

J’ai une superbe chambre moderne à 25 Cuc.

Voici mon résumé vélo de la journée seulement 49 km de vélo, mais beaucoup de marche dans la ville.

Ce fût la plus belle des journées de cette aventure hivernale.

David Beauchesne

Www.fast123.ca

Pour me suivre sur Facebook