Jour 28: Pinar del Rio

Je me lève et mes hôtes Yoandry et Elena m’ont préparé un succulent déjeuner. Pour les remercier je donne un chandail Fast123 à leur petit garçon nommé David. Malheureusement, je n’ai pas de photo car il dormait encore ce matin.

Yoandry aimerait bien acheter ma bicyclette lors de mon dernier jour. Nous nous sommes entendus sur un prix et il va venir me rejoindre à l’aéroport dans une semaine pour récupérer mon vélo. Il va l’offrir à son garçon pour son anniversaire le 22 janvier prochain. J’ai hâte de voir s’il va se présenter à la date et à l’heure convenue car il doit emprunter une voiture pour venir me rejoindre à l’aéroport. 

Je quitte Viñales avec joie, car je n’aime pas les villes bondées de touristes. Viñales est une belle petite ville certes, mais hier j’ai mangé un sandwich au pour 50 Cup (2$ Usd) ce qui est très cher aux prix que je suis habitué de payer, presque 5 fois plus chère. L’ambiance cubaine n’est pas non plus au rendez-vous. J’ai hâte d’arriver à la ville de Pinar del Rio.

La route est belle….encore.

J’étais entrain de prendre un cliché du Che Guevara lorsqu’un cubain me demande si j’ai du feu. Je lui sort le paquet acheté il y a deux jours. Je discute avec un peu avec lui et nous nous souhaitons la bonne année et il m’embrasse sur la joue.

Encore de beaux paysages.

Je visite le stade de Baseball de Pinar de Rio, il est magnifique.

Voici un petit film de 11 secondes que j’ai réalisé à l’aide de mon complice cubain.

Lien https://youtu.be/XkWNlPOhFAs

Aujourd’hui, c’est la veille du jour de l’an et c’est dimanche. Qui dit dimanche signifie que la vie s’arrête pour permettre aux gens de se reposer. Une tradition qui se perd chez nous avec la consommation incessante! Les rues sont désertes. Les magasins ferment à midi.
Je me trouve une belle chambre au troisième étage d’une maison.

Je me repose sur mon balcon privé.

Voici mon trajet du jour. Seulement 34 kilomètres.

Regardez ma sortie à vélo sur Strava : https://www.strava.com/activities/1335141602/shareable_images/map_based?hl=fr-FR&v=1514749315

En soirée, je profite de l’attraction la plus populaire de toutes les villes cubaines: la crèmerie Coppelia. C’est l’endroit où l’on peut profiter d’une bonne crème glacée à un prix dérisoire.

Voici ma portion gigantesque.

Combien pensez-vous que j’ai payé???

Seulement 9 Cup soit 45 cents canadiens.

Après je vais faire un tour dans un centre de jeux vidéo.

Je prends un petit jus de fruta bomba à 1 cup soit 5 cents. Les prix ici sont vraiment très bas.

J’ai demandé à mes hôtes du jour s’il était possible de laver mes vêtements. Ils ont dit bien sûr que oui. C’est combien? C’est gratuit voyons!!! La dame a gentiment lavé mes vêtements et étendus sur la corde à linge pour 0$. 

Lorsque je suis allé chercher mes vêtements à la fin de la journée j’ai donné 3 Cuc. La madame était contente…

La soirée commence, les rues s’animent. Je vais aller me promener tantôt avec mon masque.

Finalement, les rues sont plus tranquilles que je ne le croyais…

Le décompte est lancé, les bonhommes en feu.

Depuis de nombreuses années, à Cuba, il est de tradition de jeter des litres d’eau par la fenêtre. Une coutume qui empêcherait l’arrivée d’une période de sécheresse dans le pays. Une façon de jeter la vieille année par la fenêtre et de recommencer à neuf.

Bonne année 2018

David Beauchesne

Www.fast123.ca

Pour me suivre sur Facebook