Jour 5 : Guanabo

Je me lève vraiment très tôt, vers 4 h du matin. Je vais prendre une petite marche au petit parc où l’accès Internet est possible. En marchant, je me rends compte qu’il y a une discothèque à 200 mètres de chez moi et c’est encore la fiesta…Ce n’est vraiment pas mon genre! Je suis plus du genre matinal!!!

C’est pas le même rythme pour tout le monde. Je reviens me coucher et je dors encore ouf.

Voici la pollution quotidienne sur la plage. Les gens n’utilisent pas les poubelles. J’ai vu souvent des gens lancer des déchets par terre. J’ai même failli être assommé 2 fois par une canette lorsque je roulais en vélo. Les gens lancent leurs débris directement sur la voie de bitume.

Hier j’ai appris une triste nouvelle…

** Mon ami Dominic Brouillet est décédé à l’âge de 43 ans.

Adieu mon ami! Je vais profiter de la vie en ton honneur!!! J’ai l’impression de te voir à l’horizon…mes yeux déversent une pluie qui  m’emBrouille la vue!

Objectif aujourd’hui: Profiter…

Je trouve du café vraiment pas cher à 2 CUP (0,12$). C’est un petit kiosque bien dissimulé!

Je parle aussi à des touristes qui sont là pendant des mois. Le motif de leur voyage est un peu spécial. Ce sont des personnes à la recherche de chaleur corporelle. Ce n’est pas mon style, vraiment pas!

Je vais changer de sujet car cela me dégoute…

Je dois maintenant changer mon argent car cela fait près de 5 jours que je vis avec 140 CUC (200$). Il y a deux options qui s’offrent à moi: la banque avec une file interminable ou la maison de change (Cadeca) avec une file de 10 personnes. Je choisis la modeste file…

La chose très importante quand on fait la file cubaine c’est de demander qui est le dernier (el ultimo). C’est la seule personne à suivre des yeux. Cette dernière sait qui suivre et ainsi de suite. Lorsqu’une nouvelle personne arrive elle devient el ultimo. C’est magique! La file cubaine est très chaotique, mais lorsque l’on sait le fonctionnement tout devient plus simple.

Je change 300$ et j’obtiens 222,55 CUC. C’est un très bon taux de change comparé à l’aéroport…Sauf que j’apprends par la suite que la monnaie CUC est appelée à disparaître. La même rumeur avait circulé il y a plusieurs années.

Ensuite je change 20 CUC et j’obtiens 480 CUP. Wow une fortune!!!

Je vais pouvoir m’acheter plus de 96 pains au jambon avec cette somme. Une chance que ma religion me le permet!

Il ne faut pas oublier que tout coûte cher à Cuba. Les vieilles automobiles en bon état valent de 30 000 à 50 000 CUC.

Le prix des chips est de 4 CUC (100 CUP) ou encore 5,60$. Je vais passer mon tour.

J’opte plutôt pour une option plus santé. Je m’achète quelques tomates, un piment, un oignon et du Yuca pour seulement 20 CUP (1,20$)

Le yuca ressemble à la patate lorsque qu’on le fait bouillir. C’est très bon avec du sel. Il faut évidemment enlever sa robuste pelure. Un cubain m’a montré le truc pour enlever la peau facilement…
Sur la photo, je ne connaissais pas encore ce truc!

Je prends une grande marche sur la plage, je découvre un bouquet bien spécial échoué sur le bord de la mer. Je capte le moment… Je vais comprendre plus tard la signification! (Voir épisode de la chèvre demain!)

Un édifice en ruine, mais des gens occupent le deuxième étage, car le premier plancher a été dévasté par une tempête.

Je marche et marche encore. Je m’éloigne du centre pour découvrir de jolies petites maisons.

Voici une petite fille bien libre, j’ai intitulé cette photo: Liberté à nue

Avez-vous trouvé la petite fille?

Je retourne sur la plage.

Je vois un hôtel 4 étoiles. Je demande au gardien si je peux aller m’informer à la réception pour savoir le prix pour une nuit. Il me laisse passer et je peux voir plusieurs italiens qui profitent d’un séjour tout inclus. Le prix pour une nuit est de 131 CUC (183$) Heuuuu non merci.!!! C’est le montant que j’ai dépensé en cinq jours!!! Je préfère manger du yuca et dormir dans ma modeste chambre.

Je reviens au parc central et j’observe les enfants jouer avec de beaux jeux.

Une marelle permanente.

Je vais m’acheter des pâtisseries. C’est assez étrange. Il y a deux commerces distincts dans la même pâtisserie.

À gauche la section où il faut payer en CUC. Les desserts sont plus alléchants et plus chers.

Et à droite la section CUP la file est immense et les prix plus bas. Les desserts sont très simples et valent 1 CUP (0,06$)

Très spécial…Un système à deux vitesses!

Le soir je discute avec Nelson et Nancy. On va manger une pizza au coin de la rue pour 20 CUP (1,20$). Je rencontre Georgio un retraité italien.

Très belle journée encore!!!

Merci la vie…tellement merci!

David