Jour 9: Santiago de Cuba

Je quitte Guantanamo vers 6:00 du matin, c’est agréable de rouler le matin. Il y a beaucoup d’action le matin. Les gens se lèvent tôt pour aller travailler.

Je rencontre un cubain à vélo, il me demande si je transporte des pièces de rechange pour mon vélo. Je lui dit que oui et que je ne peux pas les donner maintenant, car il me reste encore deux semaines à Cuba. Il me demande mon numéro de téléphone, je lui donne ma carte d’affaires Fast123. Il ne savait pas quoi faire pour me rejoindre. 

Dans les parcs le soir je vois des cubains avec des téléphones intelligents qui discutent avec des amis via la messagerie vidéo. Des gens qui ont des tablettes et des ordinateurs, mais de toute évidence ce ne sont pad tous les cubains qui ont cette chance de pouvoir utiliser Internet. L’accès au réseau reste assez limité. On peut acheter des cartes d’accès pour 2$ canadiens par heure. C’est assez dispendieux pour ce peuple.

Aujourd’hui c’est ma fête, sur la route je vois un panneaux qui me rappelle que je n’ai plus 42 ans.

J’emprunte pour la première fois une autoroute c’est agréable.

Une belle journée de vélo, je franchis 85 km assez facilement aujourd’hui. J’ai été chanceux sur les côtes!

Santiago de Cuba est une grosse ville. La vie est intense. Beaucoup de bus, de voitures. Ce n’est pas l’idéal en vélo.

Je vois la place de la révolution.

C’est une belle ville. Il fait chaud!!

Un orage se pointe à l’horizon…

Une belle soirée à découvrir de nouveaux lieux. 

Un homme loue des vélos pour les enfants. Les parents paient 5 sous pour le plus grand bonheur des enfants.

J’utilise les services d’un fournisseur d’Internet débrouillard. La connexion n’est pas très bonne.

Belle découverte dans les rues après avoir vu un chat attaquer un chien. C’était très drôle!!!

Une belle journée. Demain je vais longer la côte.

Soyez heureux quand vous montez une côte à vélo, car tôt ou tard vous allez la redescendre.

David Beauchesne

www.fast123.ca