Jour 9 suite : La vie à Nandaime

Aujourd’hui, c’est le premier jour de 2019. C’est évidemment un jour férié. Presque tout est fermé, c’est un jour familial.

J’en profite pour aller visiter le centre communautaire de Nandaime. J’ai eu la chance d’accompagner trois groupes d’élèves en 2012, 2014 et 2016.

Le centre communautaire a effectué beaucoup de changements depuis trois ans.

Voici le deuxième étage au dessus des bureaux administratifs.

Depuis la crise qui secoue le pays depuis avril 2018, aucun groupe scolaire ne peut venir ici. Toutes les installations sont en attente que la situation du pays s’améliore.

C’est triste de constater que ce lieu qui habituellement était rempli de vie, est présentement en dormance.

Une toute nouvelle cuisine a été aménagée, mais elle n’a servie qu’une seule fois, car le dernier groupe à avoir quitté est parti tout juste avant les grosses manifestations d’avril 2018.

Un jardin a été aménagé sur le toit de l’édifice.

La situation politique du pays est difficile à saisir. Certains affirment que les manifestations ont été orchestrées par les américains afin de déstabiliser le gouvernement. D’autres disent que ce sont des manifestations spontanées.

Une chose est certaine c’est que la répression envers le peuple a été sanglante et c’est pourquoi il n’est pas recommandé de visiter le pays selon plusieurs pays dont le gouvernement canadien.

J’aimerais lancer un message aux voyageurs de tous les pays, le Nicaragua est un endroit merveilleux. Il ne faut pas éviter ce pays, au contraire il faut le visiter. Je me sens ici chez moi et le peuple Nicaragayens est très accueillant et généreux.

L’économie du pays a besoin des touristes pour prospérer. Je suis conscient également que le gouvernement doit améliorer les relations envers son peuple.

Dans un autre ordre d’idées, je suis allé rendre visite à l’ancienne cuisinière de centre communautaire qui est maintenant couturière. Elle tente d’accumuler 60$ afin d’acheter une nouvelle machine à coudre. Cela lui permettrait d’avoir de l’aide de sa fille et ainsi répondre plus rapidement aux demandes de sa clientèle.

Je m’amuse à faire des photos avant et maintenant.

Voici une photo prise en 2012. Je suis à la recherche de ce bébé…

Voici maintenant la photo de 2019. L’enfant est maintenant très grand. Malheureusement je le chien n’a pas survécu. Les animaux ont eux aussi la vie très difficile.

Autre exemple, il y a 5 ans. Cette gentille dame possédant un petit dépanneur.

Et maintenant en 2018.

Je me promène dans le barrio (quartier) et je vois ma petite Paola et Chepe dans une piscine chez la grand mère du côté du père. Les parents sont séparés. Le père vit maintenant au Costa Rica. Voici son frère et sa soeur.

Je rencontre des gens dans le quartier qui sont à première vue hostiles envers moi. Souvent, ce sont des gens qui boivent beaucoup d’alcool et qui ont de la difficulté à entrer en relation avec les gens.

Le chef d’un groupe m’aborde en me traitant de « Chele » ce qui veut dire si l’on inverse les syllabes « Leche » (lait). La vraie signification c’est « Eille le blanc vient icittttte »

Je n’ai pas aimé la façon dont il m’a abordé et je lui ai dit ma façon de penser. En plus, il me demandait 10 cordobas (40 cents) avant même de savoir mon nom. Je lui ai dit que ce n’était pas une façon d’aborder les gens…

Finalement, il a changé de ton et nous avons discuté. C’était très enrichissant. J’ai appris qu’un homme qui était dans le groupe venait de subir une intervention chirurgicale à coeur ouvert il y a 23 jours, il m’a montré son énorme cicatrice, vous pourrez la voir aussi sur la photo plus bas. Les gens sont bons, il suffit d’être gentil. Nous avons discuter quelques minutes et j’ai immortalisé cette rencontre inusitée.

Il faut saisir chaque occasion d’entrer en relation avec quelqu’un.

Plus tard, je suis revenu les voir et je leurs ai donné une petite bouteille d’alcool pour engourdir le mal qu’ils ont à l’intérieur qui les rongent.

Plus tard, je rencontre Carlos, qui était notre guide lors du dernier voyage avec les élèves en 2016.

Je rencontre aussi Kevin un fort gentil jeune homme qui travaille dans un centre d’appel Apple à Managua, il tire très bien son épingle du jeu puisque qu’il parle très bien anglais. Son salaire est tout aussi intéressant pour ce sympathique être humain. Kevin apparaît à gauche avec des famille.

Je donne deux chandails Fast123.ca à Magaly et Marvin pour le merveilleux accueil qu’ils m’ont offert durant les 5 jours que j’ai passés avec eux. J’ai été hébergé, nourrit et presque blanchi.

J’ai le bonheur de manger un plat nommé: Baho. Les ingrédients sont: oignons, yuca, bananes plantains, tomates et viande. C’était délicieux.

Le seul moment triste de la journée fût quand je suis allé porter une photo de 2016 dans une famille dont j’ai appris que la maman était décédée il y’a quelques mois. Ce sont les joues mouillées que les gens m’ont remercier pour ce petit souvenir.

Merci pour toutes ces belles rencontres qui remplissent mon coeur de bonté et parfois de chagrin.

David Beauchesne

http://www.fast123.ca